Aide nous à garder le site sans publicités simplement en passant par ce lien Amazon lors de tes commandes, ça ne te coûte rien et ça nous aidera à couvrir les frais de fonctionnement  !

amazon.jpg

Shion du Bélier

Shion est l'un des meilleurs DPS mono-cible du jeu, en plus d'offrir un bouclier qui protégera un allié.

Une fois éveillé au 7eme sens, son bouclier  va  immuniser l'allié à tout les effets de contrôles! 

Il ne brillera pas  spécialement en PVE, mais en JcJ, ce sera une toute autre histoire. 

Il faudra compter avec lui et ses potentiels one-shot fatals! 

Coup de poing vitesse lumière:

Inflige 100% des dégâts physiques à un ennemi.


Niveau 1 : 100%

Niveau 2 : 105%

Niveau 3 : 110% 

Niveau 4 : 115%

Niveau 5 : 120%

Coût : 0

Robe de cristal:

Place un manteau de cristal devant l'allié désigné. 

La barrière absorbe 20% de la vie maximale de Shion.

Les dégâts sont convertis en vie. Ne peut être utilisé que sur un allié à la fois, dure deux tours, et ne peut pas être cumulé.


Niveau 1 : 20% 

Niveau 2 : 24% 

Niveau 3 : 28%

Niveau 4 : 32%

Niveau 5 : 36% 

Coût: 2

Spirale Stellaire:

Shion réduit de 30% ses points de vie maximums et inflige des dégâts physiques équivalents à 200% des points de vie sacrifiés. (Si Shion possède moins de 30% de ses points de vie, il n'en sacrifie qu'un seul.

Si un "Manteau de cristal" est encore actif en jeu, inflige des dégâts supplémentaires en fonction de la valeur d'absorption restante du "Manteau de cristal"


Niveau 1 : 200%

Niveau 2 : 215%

Niveau 3 : 230%

Niveau 4 : 245% 

Niveau 5 : 260%

Coût : 2 

Lumière stellaire infinie:

L'allié protégé par le "Manteau de cristal" à 60% d'être immunisé aux effets de contrôles. ( sans exceptions )


Niveau 1 : 60% 

Niveau 2 : 70%

Niveau 3 : 80%

Niveau 4 : 90%

Niveau 5 : 100%

Coût : Passif  Nécessite 7eme sens

Stats maximum Niveau 80:

Vie : 17225         Attaque cosmique : 0         Attaque Physique : 1835

   

Vitesse : 162      Défense cosmique : 528         Défense Physique : 621      

Cosmos conseillés 

Critique